Son travail est essentiellement tourné vers des effets de matières. Elle a besoin de cette sensation de mouvement sur ses œuvres. 

Elle utilise de la chaux grasse à laquelle elle ajoute, entre autres, de la poudre de marbre, du sable, des pigments, de la cire.



Il lui arrive de graver dans ses œuvres des mots, des motifs figuratifs ou abstraits ou encore d’insérer des objets glanés de-ci de-là, ayant leur histoire propre. 

Son projet initial peut être détourné par les réactions des différents matériaux et le résultat qui en découle la réjouit toujours. 





« J’ai besoin d’être surprise par cette alchimie et je reste fascinée par ce contraste étonnant entre la dureté de la matière et la douceur au toucher obtenu par des polissages successifs.
Je souhaite que les gens se plaisent à rêver en découvrant mes œuvres. Chacune d’entre elles raconte une histoire, celle d’une rencontre ou celle d’une vie. »